La subway dress, paper dress

la subway dress

La subway dress

Paper dress d'Aïdée BernardOeuvre papier d'Aïdée BernardRobe papier La subway dress d'Aïdée Bernard

Installation 2012

Papier de celluloses de dentelles végétales de yucca et lierre et de celluloses battues de folle avoine et iris.

La subway dress est couverte de filigranes d’écritures, ils sont obtenus par pulvérisations d’eau sur la pulpe de cellulose.

Proche de la peau, mue d’un passé qui ressurgit, la robe expose un corps fantomatique, d’où s’échappent d’invisibles anges par la voie du dessous…

 

A l’origine de la paper dress une initiative des Écrivains Associés au Théâtre, EAT-Méditerranée et des éditions Les Cahiers de l’Égaré, qui propose à 36 auteurs, de s’associer pour l’écriture d’un livre, pour les 36 ans de Marilyn Monroe-Norma Jeane Mortenson, 50 ans après tout.

 

Ma Terre amante, mon scandale extrême, ma chance obscure, ma Terre mythique,

je ne te quitterai pas pour un autre mythe. Je t’accompagnerai dans l’incendie céleste,

fidèle à ton plaisir de cendre,

migrée dans ta tendresse pétrée,

vivant ta vie inanimée,

fiancée à ton invention de poète.

Emmanuelle Arsan

SUBWAY DRESS

« La robe corps,

magnifique,

symbole moulant

d’une transparence inédite,

la robe nue,

vérité diaphane,

fragile exuvie,

issue tragique,

disparaître avant la fin,

ne laisser qu’une bobine

du fil ténu

qui l’habilla de vie… »

Aïdée 2012

 

Catégories

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *