Ouverture de résidence à la maison Garenne

Article dans La Montagne

Aïdée Bernard, un univers délicat et aérien

Aïdée Bernard, un univers délicat et aérien

Aïdée Bernard (à gauche) a montré aux visiteurs de son atelier de la Maison Garenne où elle est en résidence, le processus de fabrication de ses créations en papiers végétaux. © Rozot Annemarie

La Maison Garenne accueille Aïdée Bernard, artiste papier, en résidence longue : trois mois pour « donner aux habitants des possibilités inédites d’ouverture sur le monde culturel et artistique ». Aïdée a invité les habitants du territoire à visiter l’atelier qui lui permet d’exercer son art, une pratique ancestrale : la création de papiers végétaux.

La rencontre organisée pour son entrée en résidence a transporté les visiteurs dans univers délicat où des créations fragiles, légères, jouent avec la lumière. Et ces choses aériennes, transparentes, elle en a dévoilé le processus de fabrication devant un public enthousiasmé par la précision des gestes, l’élégance des propos et la passion de l’artiste.

Aïdée est généreuse. Elle partage son savoir-faire, explique ses secrets avec une sincérité si naturelle qu’on se croit être en présence d’une amie. Les mots qu’elle emploie pour qualifier son travail sont d’une justesse et d’une poésie touchante.

Elle a commencé son travail avec ce qu’elle a trouvé : des pailles, du bouleau, du houx. Elle évoque ses premiers essais : la magie du papier fabriqué à partir de feuille de houx, « une dentelle végétale » qui garde son piquant ou le « travail titanesque de l’épluchage de l’aubier de bouleau » qui est « sa méditation du soir ».

La matière première qu’elle utilise (le végétal) est révélatrice du rapport à la nature ; un rapport qui n’est pas qu’utilitaire et dont elle veut parler dans son œuvre. Les visiteurs l’ont accompagnée dans le parc Garenne récolter des branches des sapins tombés lors des tempêtes de l’hiver.

Le papier qu’elle va élaborer à Saint-Sauves deviendra installations, tableaux. Les habitants auront l’occasion de la rencontrer, souvent. Car l’artiste a le goût du partage : elle interviendra auprès des écoliers, à la médiathèque, au collège pour aider à la création, comprendre la magie du papier végétal.

Catégories

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *