Pénélope

L’oeuvre citée de Illann Vogt est en fait « Celle qui attendait le retour de l’homme égaré en mer ».

Création d’un papier de dentelles de houx. J’ai eu affaire avec le houx il y a peut être 15 ans quand j’apprenais à me soigner avec les fleurs de Bach. Le houx m’avait été conseillé pour ma colère… Aujourd’hui avec douceur, plus encore que les autres fibres car il s’emmêle si on est trop brusque avec lui en déployant ses feuilles, j’ai médité sur le masculin et le féminin en moi…

Catégories

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *